"

La Guerre des Pequots au Massachusetts 1636

 

La guerre des Pequots est une guerre qui opposa les Amérindiens pequots aux colons britanniques et à leurs alliés dans le Massachusetts à l'automne 1636
Les Pequots étaient une tribu agressive de la vallée de la rivière Connecticut, région où, dans les années 1630, existait une rivalité entre Anglais, Hollandais et Indiens.
La cohabitation des colons et des Amérindiens se fait difficile dans le Massachusetts à partir de 1633, car la tribu des Pequots perd 4 000 membres sur 8 000 à cause d'une épidémie de variole apportée par ces colons, ce qui suscita des tensions avec ces derniers. En 1634, à la suite d'une rivalité avec la tribu des Narragansetts, au sujet du commerce avec les Hollandais, Tatobem le Grand Sachem Pequot est tué et remplacé par son fils Sassacus.

Major John Mason
En août 1636, un négociant anglais fut tué près d'un village Péquot sur Block Island dans le Massachussets,
Le 26 mai 1637 le commandant anglais John Mason
envoyèrent une expédition punitive.  Celle-ci détruisit le village, provoquant des attaques généralisées des Péquots contre les colons au Connecticut.

En 1637, les Pequots tentent de s'opposer à la colonisation de la région Connecticut River mais en mai de la même année, les colons de la Baie du Massachusetts et ceux du Connecticut vont lancer une attaque nocturne sur le village Missituck. Dans les semaines qui suivirent, aidés par les ennemis des Pequots,  les indiens Mohicans, les Mochegans et Narragansetts, s'allièrent à la milice du Connecticut. Le 26 mai 1637, 110 Anglais et 300 alliés indiens attaquèrent un grand village pequot à Mystic River. En l'absence des guerriers partis mener une attaque ailleurs, les colons franchirent sans peine les fortifications du village , puis ils incendiaires et massacrèrent l'ensemble des occupants, femmes et enfants compris.  Il y eut plus de 400 à 700 personnes sont tuées du côté Péquot, contre 2 Anglais tués.

Les guerriers Narangansett et Mohicans qui accompagnaient les Anglais furent horrifiés par ces actes et par « la manière dont les Anglais combattent… parce qu’elle est trop furieuse et qu’il y a trop de morts». Ces Narangansett retournèrent chez eux et ne participèrent plus à la guerre.

Les survivants se réfugieront dans les régions de Long Island et de New York, et ceux qui sont faits prisonniers seront réduits en esclavage et même échangés contre des esclaves noirs plus tard.
Ce massacre mit un terme à l'existence de la tribu Pequot qui se dispersa en petits groupes.  En juin 1637, les guerriers du chef Sassacus furent cernés dans un marais et massacrés.

 

Page suivante > La bataille de la rivière Thames

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×