"

Décès de Russell Means

 (Russell Means, repose en paix – 10 Novembre 1939~22 Octobre 2012)
                      
Russell Means, un Sioux Oglala, est né dans la réserve de Pine Ridge en 1939 et mort à l'âge de 72 ans le 22 octobre 2012

Pour moi c'était un grand homme et je suis émue par son décès.
Un Grand Homme est parti, un Grand militant qui s'est battu toute sa vie pour la libération et la liberté de son peuple Lakota,
                                              
Vous êtes maintenant dans l'au-delà avec d'autres grands guerriers de votre nation, votre esprit restera dans le coeur des hommes vrais et honnêtes.
Mitaku Oyasin .
Tonio.

                            
"Il a entamé ce voyage vers le monde des esprits à 04H44, avec l'Etoile du Matin, dans son ranch de Porcupine", dans le Dakota du Sud (nord des Etats-Unis)"


Russell Means a été l'un des premiers dirigeants du mouvement pour les droits des Indiens d'Amérique, avant de se faire connaître à Hollywood dans des films également consacrés aux peuples indigènes.

                                           

En 1968, Means rejoint l'American Indian Movement. Il est fondateur des sections Cleveland et Dakota4 et devient rapidement un de ses principaux leaders. En 1969, il se joint à un groupe de natifs pour occuper l'ile d'Alcatraz pour une durée de 19 mois. Il est nommé comme premier dirigeant du groupe en 1970. Plus tard cette année-là, Means est l'un des leaders de l'occupation par l'AIM du Mont Rushmore. En 1972, il participe à l'occupation par l'AIM du Bureau des Affaires Indiennes à Washington, D.C., et en 1973 il conduit l'occupation de Wounded Knee, qui devient la plus célèbre action du groupe.

En 1974 Means est candidat pour la première fois à la présidence de sa tribu Oglala Sioux, contre Dick Wilson. Bien que le résultat officiel donne Wilson vainqueur avec deux cents voix supplémentaires, Means l'accuse de fraude massive et d'intimidation. Une enquête effectuée par un tribunal fédéral donne raison à Means et ordonne un nouveau scrutin. Toutefois le gouvernement de Wilson refuse d'exécuter cette décision et la cour renonce à faire appliquer le verdict. En 1977 Means crée les bureaux du Conseil des traités internationaux indiens aux Nations Unies et contribue à créer d'importantes institutions alternatives dans la réserve de Pine Ridge, comme la station de radio KILI et le centre médical Porcupine.

 
Dans les années 1980, l'AIM se divise en plusieurs factions concurrentes. Cette division se produit après le soutien apporté par Means au groupe indien miskito MISURASATA (appelé plus tard YATAMA) au Nicaragua. Means voyage sur la côte Atlantique du Nicaragua en 1985 et 1986 dans un but d'information. À cette époque le Grand Conseil (Grand Governing Council) de l'AIM lui demande de cesser de se présenter comme un dirigeant de l'AIM, mais d'autres parties du mouvement continuent de le soutenir et de s'aligner sur ses positions.

En 1988, la faction dirigée par les frères Bellecourt déclare que Means a publiquement démissionné de l'AIM au moins six fois, la première en 1974. En 2004 le site internet de Means affirme qu'à cette époque il est membre du département Colorado de l'AIM, qui est associée avec la faction rivale. Means fait équipe avec l'activiste controversé Ward Churchill, qui a intronisé Means en 1987 lors de la campagne très animée pour la direction du parti libertarien contre le Député Ron Paul. Il est battu par Ron Paul qui retourne ensuite au parti républicain.

Carrière cinématographique


Il a dépassé les cinquante ans quand sa carrière au cinéma débute. En 1992, il incarne le chef Chingachgook dans Le Dernier des Mohicans (Michael Mann). Russell Means a fait ensuite des apparitions dans Tueurs nés (Oliver Stone) et dans la série Into the West. Il a également prêté sa voix au père de Pocahontas dans le dessin animé de Disney.

Moyens Russell a consacré sa vie à l'élimination du racisme d'aucune sorte, et ce faisant, il laisse une empreinte historique comme le leader Amérindien le plus révolutionnaire de la fin du XXe siècle.

Jusqu'à sa mort, l'acteur, atteint d'un cancer, est resté fidèle à son engagement. Dans une note écrite deux jours avant sa mort, il appelait ses fans à dédier une partie de leur temps "au travail sur lequel j'ai tenté de m'engager toute ma vie : la libération et la liberté pour mon peuple Lakota, pour toutes les populations indigènes, et, en fait, pour tous les gens".

Que son combat soit continué,pour la liberté de tous les hommes...

                                             
“L’univers qui contrôle toute vie a un équilibre mâle, femelle qui est prévalent sur notre grand-mère sacrée: la Terre.

Cet équilibre doit être reconnu et doit devenir le facteur déterminant dans toutes les décisions que chacun prend, qu’elles soient spirituelles, sociales, sanitaires, éducationnelles ou économiques.

Une fois que l’équilibre est devenu une partie intégrante de la vie de chacun, toute plannification, recherche, action directe, et suivi devient une suite logique. Les buts ciblés deviennent des réalités de manière consistante. De bonnes choses arrivent aux bonne personnes, rappelez-vous toujours que le temps est de votre côté.

Mitakuye Oyasin [nous sommes tous liés],
Russell Means 1997

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×