"

Info

       Le chef indien Raoni ne pleure pas : il se bat !

la photos aurait été prise en 2002 lors des obsèques du grand indigéniste Orlando Villas-Bôas, ami et mentor du chef  Raoni...

            

 http://www.raoni.fr  Raoni.fr (Raoni ne pleure pas :il se bat !)

Lien de la nouvelle pétition

Signer la pétition de Raoni contre le projet Belo Monte

Le site : http://www.raoni.fr/

Le gouvernement brésilien. ...Vient, en effet, de donner le feu vert pour la construction du barrage de Belo Monte.

Les milliers de lettres ainsi que plus de 600 milles signatures ont tout simplement été ignorées.

Madame Dilma Roussef a signé l’arrêté de mort des peuples Xingus.

Le barrage de Belo Monte sera plus vaste que le canal du Panama et inondera au moins 400 000 hectares de forêt. De ce fait 40 000 indigènes et autres populations locales seront délocalisées et l’habitat de nombreuses espèces animales et végétales sera détruit

Tout ceci pour faire de l’énergie ?

Au prix de l’humain et de la terre ?

Par Ana Herrmann Vieira

(à partager d’urgence)

Par : Annuaire de la Photographie Libre..

Paroles de Raoni qui résument notre monde

- L'homme blanc est étrange.

- Il ne prend pas le temps de rêver, de méditer, de célébrer la beauté de la Terre.

- Il ne connait pas la naissance de l' aube, la douceur de la rivière lorsqu'il se baigne au crépuscule.

- Il ne regarde pas les étoiles.

- Il lui faut de l argent toujours de l 'argent.

- Il court jusqu'à sa mort, et sa vie lui passe sous le nez.

- Il faut même payer l 'eau dont il se désaltère.

- Il ne vis pas. Il survit dans un monde qui pour nous est incompréhensible.

- Dans les villes on ne peut pas respirer. J 'ai vu des mendiants dans les rues. Et des gens qui passaient à coté sans les voir.

- Vous n'avez pas de bons Chefs.

- Dans notre société, il n' y a pas de mendiants. Nous nous aidons les uns les autres. Peut-être sommes nous plus humains que vous.

- La nature est comme l 'homme : le sol est sa peau, la forêt sont ces cheveux, les rivières sont ces veines.

- La forêt est la Mère de la Vie. La sauver, c'est nous sauvez nous même

Droits des Peuples Autochtones, les Etats-Unis ont enfin signé !.

 

     photos >>http://peuplespremiers.romandie.com/category/17194/37610

La France l'a signé, en septembre 2007, comme un grand nombre de pays, dans le cadre de l'ONU, et elle a été validé "le 13 septembre 2007 par 143 voix pour, 4 contre (États-Unis, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande) et 11 abstentions (Colombie, Azerbaïdjan, Bangladesh, Géorgie, Burundi, Fédération de Russie, Samoa, Nigéria, Ukraine,Bhoutan et Kenya)".

Source "wikipédia" :

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_droits_des_peuples_autochtones

Malgré la signature de la France, un petit problème constitutionnel vient entacher cette signature, en effet l'article 1 de la Constitution Française, ne permet pas en l'état de reconnaître des "droits collectifs", puisqu'il met en avant les droits individuel, ce qui crée quelques ambiguités, par exemple pour les Amérindiens de Guyane.

Cette difficulté Constitutionnelle, a semble-t'il pu être contourné en ce qui concerne par exemple les Kanaks en Nouvelle-Calédonie, ce qui prouve que si la volonté est là, des solutions peuvent être trouvées.

Là ou rien n'est possible, c'est là ou l'on si refuse, et c'était justement le cas des Etats-Unis qui n'avaient pas signé cette Déclaration, et bien c'est chose faite depuis peu, c'est ce qu'annonce "Survival"

http://www.survivalfrance.org/actu/6794

Victoire! Les États-Unis soutiennent enfin la Déclaration des droits des peuples autochtones 17 Décembre 2010

"Les États-Unis ont officiellement entériné la Déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples autochtones, ce qui signifie qu’aujourd’hui, plus aucun pays ne s’y oppose.

Les États-Unis ont été le seul pays à continuer à s’opposer à cette Déclaration, après l’appui officiel du Canada en novembre dernier. La plupart des pays-membres l’avaient soutenue lorsqu’elle a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations-Unies en 2007.

Le président Obama a annoncé cette décision lors de l’ouverture de la Conférence sur les Nations indiennes qui s’est tenue hier à la Maison Blanche. Il a déclaré : ‘Ce qui importe beaucoup plus que les mots – ce qui importe beaucoup plus que n’importe quelle résolution ou déclaration – ce sont les actions qui correspondent à ces mots’.

Selon les statistiques des Nations-Unies, le taux de suicide chez les Indiens des Etats-Unis est 62 % plus élevé que celui de la population non-indienne et le risque d’être infecté par la tuberculose 600 fois plus grand.

Dans le monde entier, les peuples indigènes sont victimes de marginalisation, de dépossession et de discrimination dont les conséquences sont dévastatrices. La Déclaration énonce une série de principes selon lesquels un Etat peut être jugé pour son comportement à l’égard des peuples indigènes, elle constitue un outil précieux pour les peuples indigènes qui luttent contre l’injustice à leur égard.

En dépit de sa valeur intrinsèque, la Déclaration des Nations-Unies reste morale et non contraignante. Survival mène campagne pour que tous les pays, y compris la France, ratifient la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail, le seul instrument juridique international contraignant relatif aux peuples indigènes. A ce jour, seuls vingt-deux Etats l’ont ratifiée. Les Etats-Unis ne sont pas parmi eux.

Stephen Corry, directeur de Survival International a déclaré : Il s’agit là d’une excellente nouvelle, une étape importante vers la reconnaissance universelle que la vie et les modes de vie des peuples indigènes ont autant de valeur que celles de n’importe qui d’autre. Mais des paroles prometteuses doivent être suivies d’une action positive sinon elles perdent tout leur sens’.

http://www.survivalfrance.org/actu/6762

4 février 2011 : Gillian Anderson prête sa voix à un film inédit sur les Indiens isolés

 

L’actrice Gillian Anderson, connue pour son rôle dans la série télévisée américaine 'X Files', lance la nouvelle campagne de Survival International en faveur des dernières tribus isolées du monde avec un nouveau film exceptionnel.

                            Voir la vidéo commentée par Gillian Anderson.

                    

Le film montre avec une rare précision des Indiens isolés à la frontière du Brésil et du Pérou. Ce sont les premières images aériennes d’une communauté isolée. Gillian Anderson a déclaré aujourd'hui : ‘Ce qui émane avec force de ce film étonnant, c'est la présence sereine et confiante de ces Indiens. J'espère qu’on les laissera tranquilles, mais pour cela il faudra qu’on empêche les bûcherons d’envahir la région’. La séquence a été filmée par la BBC1 en collaboration avec le gouvernement brésilien, pour la nouvelle série de la chaîne britannique ‘Human Planet’ (diffusée le 3 février). Le gouvernement brésilien a autorisé Survival à utiliser ces images dans le cadre de sa campagne. Plusieurs photos ont déjà été diffusées au début de la semaine dans le monde entier par Survival.


3 février 2011 : Succès : le Pérou prend des mesures de protection des Indiens isolés


La récente diffusion mondiale de photos d'Indiens

isolés a poussé le gouvernement péruvien à agir. © www.uncontactedtribes.org/photosbresil

Les autorités péruviennes ont annoncé qu'elles allaient coopérer avec le Brésil pour empêcher les bûcherons de pénétrer sur le territoire des Indiens isolés le long de la frontière commune aux deux pays. Cette décision marque le premier succès de la campagne d'envergure que Survival International mène en faveur des Indiens isolés de la région frontalière Pérou-Brésil.

C'est la récente diffusion mondiale des photos d'Indiens isolés qui a poussé le gouvernement péruvien à agir. Dans un communiqué publié le 2 février, le ministère péruvien des Affaires étrangères a annoncé qu'il allait 'établir des contacts avec la FUNAI [le département des affaires indiennes au Brésil]... pour protéger ces peuples et éviter l'incursion de bûcherons illégaux et la déprédation de l'Amazonie.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd'hui : 'Ce premier pas vers la reconnaissance et la protection des Indiens isolés est réellement encourageant, espérons que ces bonnes intentions seront rapidement suivies d'action'.

31 janvier 2011 : Des photos uniques d'Indiens isolés du Brésil

Les photos montrent une communauté d'Indiens

prospères et en parfaite santé, leurs paniers

remplis de racines de manioc et de papayes

fraîchement récoltées dans leurs jardins.

© Gleison Miranda/FUNAI/Survival.

www.uncontactedtribes.org

De nouvelles photos obtenues par Survival montrent des Indiens isolés avec une précision sans précédent. Ces Indiens qui vivent au Brésil, près de la frontière péruvienne, apparaîtront le 3 février à 20 heures dans un épisode de la série 'Human Planet' de la chaîne britannique BBC1. Les photos ont été prises par une équipe de la FUNAI, le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien, qui a autorisé Survival à les utiliser dans le cadre de sa campagne en faveur des Indiens isolés. Elles montrent une communauté d'Indiens prospères et en parfaite santé, leurs paniers remplis de racines de manioc et de papayes fraîchement récoltées dans leurs jardins. (Pour plus d'informations sur ces Indiens et sur ce que révèlent les photos : www.uncontactedtribes.org/photosbresil). Survival a lancé un nouveau site internet sur les tribus isolées : www.uncontactedtribes.org

La survie de ces Indiens est gravement menacée par l'invasion massive de bûcherons illégaux du côté péruvien de la frontière. Selon les autorités brésiliennes, l'afflux de bûcherons fait fuir un groupe d'Indiens isolés du Pérou vers le Brésil et il y a fort à craindre que les deux groupes entrent en conflit. Survival et d'autres ONG font pression depuis plusieurs années sur le gouvernement péruvien pour endiguer cette invasion mais peu de mesures ont jusque là été prises. L'an dernier, l'ONG nord-américaine Upper Amazon Conservancy, avait effectué le dernier d'une série de survols aériens du côté péruvien, réunissant de nouvelles preuves de la déforestation illégale d'une région protégée.

Cet homme, dont le corps est enduit de roucou,

une peinture corporelle, se tient au milieu de

bananiers dans le jardin de la communauté.

© Gleison Miranda/FUNAI/Survival.

www.uncontactedtribes.org

Marcos Apurinã, coordinateur de l'organisation des Indiens d'Amazonie brésilienne COAIB, a déclaré aujourd'hui : 'Il est nécessaire de réaffirmer que ces Indiens existent, c'est pourquoi nous encourageons la diffusion d'images qui le prouvent. Leurs droits fondamentaux, notamment leur droit à la vie, ont toujours été ignorés... Ces Indiens doivent être protégés de toute urgence'. Le leader et chamane yanomami Davi Kopenawa a confirmé : 'Les territoires où les Indiens vivent, pêchent, chassent et cultivent doivent être protégés. C'est pourquoi il est si important de montrer ces photos, pour que le monde entier sache que ces Indiens isolés sont là dans leur forêt et que les autorités doivent respecter leur droit à y vivre'. L'AIDESEP, l'organisation des Indiens d'Amazonie péruvienne, a émis une déclaration dans laquelle elle se dit 'très préoccupée par l'inertie des autorités... Malgré les protestations contre la déforestation illégale émanant du Pérou et du monde entier, rien n'a été fait'. Bruce Parry, présentateur britannique de la série télévisée 'Au cœur des tribus', a affirmé : 'Protéger la terre qui abrite des Indiens isolés est d'une importance capitale. Nous n'avons jamais réussi à les intégrer sans leur infliger de terribles traumatismes. C'est à eux de décider s'il veulent rejoindre notre monde. Pas à nous'.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : 'Si le gouvernement péruvien ne prend pas de toute urgence les mesures nécessaires pour expulser les bûcherons illégaux, ces Indiens disparaîtront inévitablement. Il est évident que les Indiens de ces photos sont en bonne santé et prospères. Ce que nous pouvons leur apporter est la protection de leur territoire pour qu'il puissent déterminer leur propre avenir. Mais cette région est aujourd'hui réellement menacée et si la vague de déforestation illégale n'est pas rapidement stoppée, leur avenir ne leur appartiendra plus. Ce n'est pas qu'une éventualité : c'est l'histoire irréfutable réécrite depuis cinq siècles sur les tombes d'innombrables tribus.'

Note aux rédactions :

Ces images peuvent être reproduites à condition de mentionner le lien suivant :  

 http://www.uncontactedtribes.org/photosbresil  

Ce que vous voyez

Il existe de nombreuses manières de vivre sur cette planète, qui peut prétendre que son mode de vie est meilleur?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site