"

A.s.b.l. protection du Loup

                   

Journées portes ouvertes au centre d'accueil et d'étude des loups A.S.B.L

juin 2005

Pour leur repos, ils ne sont visibles que quelques jours dans l’année.

nous avons vu des loups,nous sommes entrés dans l'enclos avec eux

dans le but de saisir un instant le regard du loup

voici quelques photos de loups de bilstain.

                                                                                          

                                

                    

On pénètre dans l'enclos, les deux Loups prennent leurs distances et nous observent de loin

                                                                                           

voici Baxter et Enoek

deux frères placés au centre en septembre 1999

                                                                                              

                              

                   

                 

                       J'ai été impressionner de rentrer dans leur enclos                           

                               

                       

                                                                                             

             

                                                                                                         

               

   

                    

voici  Lucke un loup hybride (croisé du loup timbre avec un husky)

arrive d'allemagne en novembre 1997 il avait 16 mois

                       

              

De tous les peuples de notre planète, les Indiens d'Amérique du Nord furent sans aucun doute ceux qui accordèrent au loup le plus d'honneurs. Dans ces sociétés de chasseurs, il devint parfois une divinité alliée, dont les fétiches conciliaient les faveurs, comme Iunawiko le loup de l'Est, l'un des six dieux de la chasse (Indiens des Pueblos du Nouveau-Mexique). Pour les Abenakis du Canada, il était Malssum (animal considéré comme l'ancêtre du clan et son emblème), un animal totem traditionnel qui s'est d'ailleurs retrouvé dans les coutumes de beaucoup d'autres nations indiennes. Chez les Iroquois de la région des grands lacs, existaient des «tribus de loups». Ces populations vivant de la chasse et de la cueillette considéraient que le loup était un être supérieur; elles lui demandaient protection, santé et fécondité.

                              

 Humaine sauvagerie           

Vous me dites sauvage et cruel, moi, le loup,
Mais, vous, les humains, qui vous permet de me juger ?
Vous les hommes qui vous croyez civilisés
Je pense que vous êtes devenus fous...
 
Lequel de mes congénères aurait osé imaginer
De créer des camps de concentration pour tuer,
D'inventer une bombe pour tout raser,
Ou de perpétrer de lâches attentats meurtriers ?
 
Lequel d'entre nous aurait pu penser simplement
Massacrer sans merci nos amis, nos parents,
Simplement parce qu'ils pensent autrement,
Ou que le ton de leur peau est différent ?
 
Moi, le loup, je vous le prédis,
Si rapidement vous ne vous reprenez pas
Un jour arrivera où toute vie disparaîtra
Ne pouvant survivre à votre humaine sauvagerie...
 
Nous les loups, nous ne tuons que pour manger,
pour survivre et nous protéger,
Et vous nous appelez 'des bêtes',
Alors, dites-moi, vous, qu'est-ce que vous êtes ?
 
Poème de Guyloup, dite Tortue aimante, le 08 février 2002

                                                                                                        

                                                                                         

 

                                  

         

                                                                                                         

         

                                                                                                        

          

                                                                                                         

          

 

                                                                                                        

          

Le Loup est un animal sacré pour les indiens. 

Il symbolise l'intuition et l'apprentissage.

Il représente la fidélité, la force intérieure et l'intuition.

Le loup est un animal fidèle.

En amour , il aime toute sa vie.

Le loup a la réputation d'être un solitaire, alors qu'il passe la majeure partie de sa vie dans une bande.

Structurée autour d'un couple dominant, la meute est régie par des règles très strictes.

Le plus souvent, les couples se rassemblent pour former des meutes, qui comptent en moyenne une dizaine de loups.

  Habituellement, le nombre de loups d'une meute s'établit en fonction de la taille des proies disponibles sur le territoire .

Il existe une véritable organisation sociale au sein de la meute, et mâles et femelles observent les règles d'une stricte hiérarchie ou chacun connaît son rang.

Le loup pendant des siècles à été la terreur des hommes.

La seule raison est  l'ignorance. Quand l'homme ne connait pas, et qu'il a peur bien souvent il essais de détruire au lieu d'essayer de connaître et de comprendre.

Le saviez-vous?

Le hurlement du loup s'entend normalement à une distance de 8 à 10 km en terrain ouvert, mais certains ont entendu des hurlements distants de 16 km.
Les loups dévorent de 5 à 10 kg de viande par jour

 

               

                                         

 Ô Loup, Noble Animal, sauras tu nous pardonner ?     

A cause de notre ignorance nous t’avons tellement maltraité,

Mais rien n’est perdu car enfin nous avons compris,

Que ta place est parmis nous, et que tu n’es pas notre ennemi.

Je veux garder l’Espoir d’un Avenir partagé

Lorsque l’Homme aura appris à maîtriser sa peur irraisonnée

 

Au tout début, il est peu probable que le loup et l'homme aient eu des relations conflictuelles. Les Indiens des Prairies d'Amérique du Nord partageaient leur territoires de chasse avec les loups et respectaient l'adresse et la force de ces compagnons prédateurs. Les Inuit partageaient leur terre avec eux et chassaient le même gibier. Les conflits sont apparus quand les hommes ont commencé à produire leur propre nourriture au lieu de chasser les animaux et de récolter des plantes sauvages. Les loups ont continué à chasser comme avant, mais ils ne trouvaient plus de gibier aussi facilement puisque les humains avaient domestiqué les animaux sauvages, les moutons et le bétail pour leurs propres besoins. Ils ont donc pensé que le loup était un dangereux prédateur. Il y a environ 12 000 ans, les humains sont passés d'un système de chasse et de cueillette à un système de culture et d'élevage, et depuis lors il y a eu des conflits entre le loup et l'homme. Au début du XVIème siècle, les chasses organisées, les fosses et autres pièges inventés par l'homme avaient complètement chassé les loups d'Angleterre. L'Ecosse s'est débarrassée de son dernier loup vers le milieu du XVIIIème siècle. Il fut également exterminé dans d'autres pays d'Europe, et dans l'ouest des Etats-Unis, on estime à environ 1 ou 2 millions le nombre de loups tués au cours de la dernière moitié du XIXème siècle.

Au cours des deux siècles derniers, les gens ont migré vers de nouveaux territoires. Les loups ont besoin d'espace et de beaucoup de nourriture pour se développer. Les espaces sauvages ont été conquis, et les loups se sont raréfiés. Les idées fausses ont développé des sentiments de haine et des lois ont été votées partout dans le monde pour tenter de se débarrasser des loups.

Page suivante Balade en forêt 2004

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site