"

Signé Géronimo ! Les Indiens sont furax...

Jeudi 5 mai 2011

Les chefs de la nation Onondaga rejettent violemment l'utilisation du nom du Chef Chiricahua Géronimo comme nom de code de l'opération visant à assassiner Ossama Ben Laden.

 

Géronimo était un chef Apache qui a résisté de longues années aux armées Mexicaines et États-uniennes au 19eme siècle avant de se rendre en 1886. Le conseil des chefs Onondaga le fait savoir dans un communiqué.  

 

Géronimo a bravement et héroïquement défendu sa patrie et son peuple avant de se rendre et de finir tranquillement, en paix en dépit de sa captivité. Géronimo est le nom natif Américain le plus connu au monde et cette utilisation ne sert qu'à perpétuer des stéréotypes négatifs sur notre peuple.

Géronimo était le héros des Indiens d'Amérique, c'est incompréhensible qu'ils l'utilisent pour identifier ce que représente un homme comme Ben Laden. En quoi cela nous fait-il honneur ?

 

Steven Newcomb, éditorialiste à l'Indian Country, critique l'irrespect de la Maison Blanche envers un personnage admiré par de nombreux natifs.  

 

Apparemment élire un président Africain-Américain pourtant été adopté par la tribu Blackfoot lors de sa campagne électorale, n'a pas suffit à contrecarrer 200 ans de tradition de traiter et considérer les Indiens comme les ennemis des États Unis. C'est frustrant !

 

Que les chefs indiens se rassérènent -ou plutot le contraire- l'utilisation du nom de Géronimo est un hommage non pas au guerrier qui ne pouvait pas être tué mais simplement à son crâne, dérobé, blanchit, exposé depuis au tombeau des Skulls et Bones, à Yale. L'opération Géronimo, c'est la griffe du squelette, la signature de l'artiste en bas de l'oeuvre, du gros oeuvre commencé le nine/eleven.

Syracuse.com (en ang), la presse française.

Sur les Skulls & Bones : Topinambours et Billevesées (20/09/08), Tribune de Genève (05/03/09)

Source > Signé Géronimo !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×