"

10.Stars Amérindiennes

JOHN TRUDELL

Poètes amérindiens,

John Trudell est né le 15 février 1946 à Omaha (Nebraska). Fils d'un santee et d'une métisse indienne-mexicaine, il grandit aux abords de la réserve des sioux santee du Dakota. Sa mère décède alors qu'il n'a que 6 ans. Enfant d'une famille nombreuse, il est élevé par son père (resté seul) dans des conditions matérielles très dures. Cette vie difficile lui fait prendre en horreur " L'american way of life " dont les indiens sont sauvagement exclus.

John Trudell, le loup solitaire

Réservé, silencieux même lorsqu’il s’exprime, l’homme irradie ce magnétisme sans âge qui barre toutes les souffrances, commande aux pierres et aux esprits. Après une enfance chaotique, il s’engage dans l’armée. Au bout de quatre années dans la Navy, il abandonne l’uniforme, momentanément privé d’illusion. Redécouvrant ses racines, il se définit alors comme «un Indien, un prisonnier des Amériques». Animé d’un sentiment de révolte qui ne le quittera plus, on l’aperçoit en 1969 à Alcatraz, pendant le siège de l’îlot pénitenciaire par les tribus amérindiennes. De 1973 à 1979, il devient le président de l’AIM (American Indian Movement). A la fois activiste forcené, pétrisseur de mots, humaniste concerné et suspect privilégié du FBI (ils lui consacreront un rapport confidentiel de 17’000 pages!), John Trudell brûle symboliquement, le 11 février 1979, un drapeau américain devant le bâtiment Edgar J. Hoover, siège du FBI à Washington DC. Douze heures plus tard, un incendie détruit sa propre maison, dans la réserve de Shoshone Paiute, au Nevada. Son épouse Tina, ses trois enfants et sa belle-mère périssent, carbonisés. L’enquête conclut à un accident tragique. John Trudell riposte avec vigueur, affirmant que sa famille a été délibérément assassinée.

                   

Dévasté par ce drame, John Trudell se réfugie dans l’écriture puis à la musique . Son ami Jackson Brown l’encourage à mettre certains de ses poèmes en musique. Bonnie Raitt, Buffy Sainte-Marie et Bob Dylan vont l’épauler. Son premier album "Aka Grafitti Man" (1986 et commercialisé par Rykodisc en 1992) lui ouvre les portes d’une reconnaissance internationale. ''Johnny Damas & Me'', son second album, sort en 1994. Avec «Blue Indians» (2000).Porte parole et symbole du peuple amérindien, personnage haut en couleurs John Trudell attire les sympathies . Après plusieurs albums de ses poèmes mis en musique avec l'aide de ses amis Jesse Ed Davis ou Jackson Browne, en 2001 c'est la comédienne Angela Jolie qui produit Bone Days. Hollywood ne pouvait pas passer à côté d'un tel personnage et fait appel à lui dans plusieurs films concernant les indiens en 92 il joue un petit rôle dans le film "thunderheart" et apparait dans le documentaire produit par Robert Redeford "Incident at Oglala" et dans "Smoke signals" en 98.

        

Mais l'industrie du cinéma s'interesse aussi à sa vie. Il décline une proposition du célèbe rockumentariste D.A Pennabeker pour travailler avec Heather Rae une productrice/réalisatrice cherokee qui démarre la production en 1992 de "Trudell" qui sort sur les écrans en 2006.

                        

Son inspiration d’être humain à fleur de peau donnera naissance à quelques-unes des œuvres les plus marquantes de la musique rock (Aka Grafitti Man, Johnny Damas and me, Blue Indians),

                 

Indigo Rouges

Pour la première fois, 33 textes allant de 1983 à 1994 sont réunis dans ce livre magnifique. Ils y figurent dans leur version américaine suivis de la traduction française.

" L'écriture, la poésie, furent une surprise pour moi (...) Ces lignes sont mes bombes, mes explosions, mes pleurs, ma vie (...)
-"

            

       Filmografie

 

Coeur de tonnerre

Phonenix Arizona

Terrain Mine

site de John

http://johntrudell.com/  

http://www.trudellthemovie.com/  

 

                      - Buffy Sainte-Marie -

                            

MUSICIENNE, ACTIVISTE, ÉDUCATRICE, ACTRICE, PEINTRE

Buffy Sainte-Marie est née en 1941 dans la réserve de Piapot, en Saskatchewan. Enfant, elle a été adoptée par une famille américaine avec laquelle elle a vécu dans les États du Maine et du Massachusetts. Durant les années 60 et au début des années 70, elle s’est d’abord fait connaître comme manifestante contre la guerre du Viêt-nam et activiste pour les droits des Autochtones. Avec son groupe de musiciens, elle s’est aussi fait remarquer par sa carrière de chanteuse en Amérique du Nord et en Europe, et a enregistré 12 albums. La plupart des gens la connaissent maintenant surtout pour son rôle dans l’émission de télévision Sesame Street, à laquelle elle a participé pendant cinq ans, de 1976 à 1980.

                         
Son plus récent album de nouvelles chansons, Coincidences and Likely Stories, est sorti en 1992. Elle en a elle-même enregistré l’essentiel dans son propre studio d’entregistrement, puis elle l’a envoyé par ordinateur et modem, à Londres, en Angleterre, où s’est fait le mixage et le tirage du disque original.
Elle pratique aussi l’infographie et elle est artiste en résidenente à l’Institute for American Indian Arts, à Santa Fe, au Nouveau-Mexique. Buffy Sainte-Marie a contribué à l’élaboration d’une catégorie particulière aux prix Juno canadiens pour la musique autochtone au Canada. Elle détient un doctorat et d’autres diplômes en éducation et en philosophie de l’University of Massachusetts.

        
Buffy Sainte-Marie vit maintenant surtout à Hawaï, mais elle demeure très active en éducation informatique et multimédia en Amérique du Nord. Son plus récent projet, intitulé Cradleboard (planche du berceau), vise à faciliter l’échange d’informations éducatives et culturelles entre les Premières nations et les écoles non autochtones.

Albums

Sweet America
Changing Woman
Buffy
The Best of Buffy Sainte-Marie, Vol 1
The Best of Buffy Sainte-Marie
Native Northamerican Child
Moonshot
She Used to Want to Be a Ballerina
Fire and Fleet and Candlelight
I’m Gonna Be a Country Girl Again
Little Wheel spin and spin
It’s My Way

 

                      

 

 

                            * Buffalo Child *

                             

Buffalo Child est un Indien d'Amerique du nord de la tribu cree, Il a été membre de la SAG pendant 7 ans (Screen Actors Guild Members ) SAG est un syndicat professionnel qui représente les artistes , et de l'ACTRA (Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists).

  

En tant qu’acteur, il a joué dans'' Crazy Horse''avec Wes Studi et Michael Greyeyes

FILMOGRAPHIE

ECHO LAKE

MY WEST

RETURN OF WINNETOU

SILENCE

CRAZY HORSE

BUFFALO HEART

DANCES WITH WOLVES  -  Danse avec les loups -

CALL OF THE WILD

BROKEN ARROWS

BLACK FOX

LAKOTA WOMAN

KOOTENAI BROWN

A BOY CALLED HATE

A MATTER OF CHOICE

ROAD TO SADDLE RIVER

Ses parents ont été élevés traditionnellement, mais Buffalo Child a vécu avec sa grand-mère maternelle qui était une femme médecine renommée. Son père était des Etats-Unis, et sa mère du Canada, donc Buffalo Child tient la double citoyenneté.

        

        Commentaire de Buffalo Child

J'ai fait plus 40 rôles et jouer dans plusieurs Films et aussi pour quelques productions TV .

 - TV -

HIGH STAKES

BRISCO COUNTY, JR.

NORTH OF SIXTY

REAL WEST

HAWKEYE

NORTHERN EXPOSURE

BORDERTOWN

DAVEY CROCKETT

RED SERGE

POWER PLAY

 

 

Page suivante 11.stars amerindiennes

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site