"

Kevin DUST au centre aéré de Jambville (78)

Voici le reportage de mon amie Patricia !

 

KEVIN DUST

NATION APSALOOKA (CROW)

MONTANA

  

A la demande du centre aéré de Jambville (78),

notre association La Tribu Calumet a fait venir le jeudi 27 février 2014,

Kevin Dust nation Crow (Apsalooka) , acteur, cascadeur,

il incarne Sitting Bull au Wild West Show à dineyland Paris,

et adore parler de sa culture.

Le thème abordé pour les enfants étant les « indiens et cowboys »

les jeunes de 4 à 10 ans étaient très impressionnés et

avaient un peu de mal à poser des questions.

Aucune intervention de notre part, Kevin était le centre d’intérêt,

c’était à lui que revenait la charge de conduire cet atelier.

 

 

QUESTIONS

Est-ce que l’attrapeur de rêve fonctionne ?

Si tu y crois, oui !! Nous sommes 500 nations, et parmi elles, ce sont les Ojibways qui ont créé le dreamcatcher. Le grand public croit que l’attrapeur de rêve existe chez tous les indiens. Ce n’est pas le cas dans ma tribu. C’est la même chose pour les totems, du moins, d’un point de vue historique. Je suis un indien des plaines de ceux qui chassaient le bison et habitaient dans les tipis.

Il n’est pas forcément représenté qu’avec des plumes. 

Cécile : Quand les autres pays parlent de la France, ils pensent que tout le monde mange des escargots, des grenouilles ou du fromage. C’est un cliché qui n’est pas forcément vrai.  

Kevin : les français sont fous de manger du fromage, çà sent mauvais !!!! 

Est-ce que tu viens de l’Inde ?

Non, il y a longtemps lorsque Christophe Colomb est venu en Amérique, il croyait qu’il était en Inde, il avait perdu sa route et il nous a appelé « indiens ». 

Où es tu né ?

Dans le Montana, c’est un état de l’Amérique. 

Quand es tu venu en France ?

Cela fait 18 ans que je suis en France 

Kevin : je vais chanter, mais avant je vais vous expliquer ce que représente notre tambour. Nous apportons beaucoup d’importance au cercle :le tambour est rond, comme le tipi et la terre, la danse se pratique en cercle, vos yeux qui regardent le monde… Le tambour est recouvert d’une peau de chevreuil. 

Le battement du tambour est le tempo du cœur. Mais souvent vous, entendez un rythme différent dans les films, c’est le cliché d’Hollywood. Mon cousin Kendall, affirme que si votre cœur bat de cette façon, vous pouvez aller d’urgence à l’hôpital. 

Je viens d’interpréter un chant d’amour. Il n’y a pas que les français qui savent ce qu’est l’amour. Je chante avec mon cœur, c’est l’amour que je ressens. 

Comment avez-vous appris les chansons ?

J’ai commencé à apprendre à 13 ans. J’ai toujours écouté mon père et mon grand-père 

Est-ce que vous vivez encore dans des tipis ?

Ce n’est pas possible, car il fait très froid dans le Montana. Il faudrait des peaux de bisons, des douches, des toilettes…. 

Auparavant, on pliait le tipi et l’on se déplaçait pour suivre les troupeaux de bisons, on ne peut pas avec une maison. 

Garçon de 5 ½ ans : Avant ils n’avaient pas de maison et vivaient dans des tipis ? 

Samira : Oui c’était leur façon de vivre. Comme les « yourthes » l’habitation mongole, c’était facile à transporter, elle se plie aussi. 

Réflexion du garçon de 5 ½ ans : parce que la maison en pierre, on ne peut pas la plier. 

Comme ce petit garçon posait beaucoup de questions à Kevin,

Il l’a surnommé Mr le Président 

 

        
 
Kevin : Avant quand nous vivions dans les tipis, nous n’avions pas l’électricité et l’eau courante et n’avions pas besoin de payer pour avoir de la lumière et de l’eau. Nous étions autonomes. 

Tu dors bien dans un tipi, tu écoutes les oiseaux, la pluie sur la toile, le bruit du fleuve, le vent, c’est la nature qui parle. C’est différent aujourd’hui. 

Quand vous alliez à la chasse, vous aviez des chevaux ou vous y alliez à pied ?

Cela dépendait de ce que nous chassions. On tuait un animal pour le manger, pour fabriquer des vêtements, les tipis… On ne tuait pas pour le plaisir de tuer. 

Est-ce que tu chasses encore ?

Oui, quand je suis dans la réserve, mais pas ici. Je n’utilise pas d’arc et de flèches, mais une carabine avec un viseur, c’est plus facile. Nous ne chassons plus le bison, mais les chevreuils, les wapitis et les antilopes.. 

Est-ce que vous avez une langue indienne dans la réserve ?

Oui, je parle encore ma langue. 

Chaque tribu avait sa propre langue et avant nous communiquions avec les signes pour nous comprendre. 

Explication pour les enfants : pour se comprendre entre tribus, ils communiquaient comme pour le langage des signes. 

Un enfant : c’est eux qui l’ont inventé ? 

Cécile : Non, on ne pense pas. Peut être que la personne qui l’a inventé s’est inspirée de ce langage. 

Est-ce que la coiffe à une signification ?

La plus populaire est celle avec toutes les plumes. C’était celle du chef, lorsqu’il gagnait les guerres. On lui donnait une plume d’aigle, droite, et il l’a mettait dans la coiffe.

Pourquoi vous mettez de la peinture sur le visage ?

C’est un peu compliqué pour les enfants. 

On en mettait pour se donner du pouvoir, de la force quand on allait à la guerre, ou dans certaines cérémonies. 

C’est personnel. La personne s’abstient de boire et de manger pendant quelques jours. Il prie et comprend la manière dont il doit peindre son visage par le rêve. 

Est-ce que tu as un autre nom que Kévin ?

Mon prénom m’a été donné quand j’étais petit pour le gouvernement américain. Mais j’ai un nom indien qui veut dire « Va dans le sens du travail ». Il m’a été donné par mon oncle qui l’a vu dans un rêve. 

Est-ce qu’il y a des femmes indiennes ?

Oui, de très jolies femmes. 

Les intervenants du centre ont expliqué à Kevin qu’ils s’étaient déguisés pour le carnaval et que certains étaient en indiens et indiennes. 

 J’ai juste apporté une précision pour le mot « squaw », que c’était une injure et un mot très péjoratif, inventé par l’homme blanc. Pour les adultes présents, j’ai précisé que cela voulait dire « prostituée » en terme plus soft. 

Que faisait la femme indienne ? Elle n’allait pas à la chasse ?

Non, elle était responsable du tipi, du feu et de préparer à manger….

  

Kévin a chanté un chant de cérémonie qui représente le passage à l’âge adulte, ou l’entrée au collège, ou un mariage.

Est-ce qu’il existe des chants de guerre ?

Oui, nous n’en chantons plus aujourd’hui, les guerres ne sont pas une bonne chose. 

Nous avons des danses sacrées avant de partir en guerre, pour apporter la puissance et le pouvoir. Aujourd’hui je suis un indien « peace » avec tout le monde. 

Est-ce que vous écrivez les chansons sur des partitions ?

Non, je pourrais le faire avec les lettres anglaises ou phonétiquement, mais ce serait assez compliqué. 

Est-ce que vous avez une écriture ?

Non, les mayas l’ont fait, mais pas nous. En revanche, nous dessinions pour communiquer. 

On demande aux enfants : Avez-vous d’autres questions, par exemple : ce qu’il préfère, pourquoi est-il en France ?

Un enfant répond à la place de Kévin : « parce qu’il fait trop froid là bas. » 

Kévin : les enfants ont de bonnes réponses 

Que manges-tu ?

Aujourd’hui, pas toujours comme il faudrait : des hamburgers, des pizzas…comme vous. 

Avant du bison et des légumes sauvages. 

Quel est votre religion ?

Petit, j’ai été baptisé catholique, mais je n’avais pas le choix. 

Les religions apportent les guerres, c’est mon avis…. 

Moi je crois en Dieu, le Grand Esprit, peu importe ta religion. 

Le père du Christ c’est Dieu, tout le monde est d’accord là-dessus. Les guerres de religion sont donc inutiles ! 

En France, c’est étrange, vous avez beaucoup d’églises, mais avec peu de personnes à l’intérieur. 

Est-ce que vous avez d’autres instruments que le tambour ?

Oui, j’ai une amie qui joue de la flute. 

Nous avons aussi un plus grand tambour pour les groupes. 

Les indiens d’Amérique du sud jouent de la guitare. 

Il faut vous méfier des usurpateurs: certains que vous voyiez sur Paris s’habillent comme nous, avec des longues coiffes, et jouent de la guitare, mais ce ne sont pas des indiens des Etats Unis. C’est une tromperie. 

Est-ce que les indiens ont inventé le tambour ?

Le tambour est universel. Plusieurs peuples possèdent cet instrument, mais je ne peux vous dire qui l’a inventé en premier. 

Est-ce que vous avez besoin de chauffer le tambour avant de jouer ?

C’est une très bonne question : çà dépend de l’endroit Si nous étions dehors, avec l’humidité, j’aurai eu besoin de le chauffer avant de pouvoir jouer. 

Est-ce que vous avez des écoles ?

Oui, comme vous. J’ai appris à lire et écrire. 

Est-ce que tu peux chanter pour faire revenir le soleil. Tu peux, t’a le pouvoir. 

(Je pense que pour ce petit garçon, si le soleil revient, c’est grâce à Kévin !)

 Est-ce que vous avez des instruments plus petits pour les enfants.

Oui, quand les enfants commencent à chanter, ils ont des tambours à leur taille. 

Pourquoi êtes vous venu en France, sans parler du temps ?

Je suis venu travailler pour Disney, qui avait besoin de vrais indiens comme moi pour ses spectacles, car vous n’en avez pas en France 

Est-ce que vous faisiez l’élevage d’animaux ?

Oui, l'élevage de chevaux

Est-ce que tu as des enfants.

Oui, j’en ai 4

Les 3 garçons ont un nom indien, mais pas encore pour ma fille. 

Est-ce que votre bracelet signifie quelque chose ?

En fait ce sont des dessins de ma nation Crow. Le bijou a été fabriqué par mon cousin. 

Petite précision : pour « crow » : les blancs ont appelé le peuple de Kévin les « crow » (les corbeaux), à cause d’une mauvaise traduction. Leur nom véritable est « Apsalooka » qui signifie « enfant de l’oiseau tonnerre ». 

En France nous sommes adultes à 18 ans et vous ?

Comme vous.

Quand vous serez adulte vous pourrez partir de chez vos parents. Chez nous, les jeunes peuvent rester autant qu’ils veulent dans la famille. 

Quel âge as-tu ?

51 ans 

Où habites-tu ?

A 15 mn du parc Disney 

Samira : Il est venu de loin pour vous, il a fait le déplacement pour vous voir. 

Un enfant : ah ben d’accord !! 

Samira : Ils viennent de comprendre 

Que peux t on dire à Kévin ? 

                                                                                MERCI

 

Bonjour,

j'ai recueilli quelques mots d'enfants:
Kim: "j'ai bien aimé quand Kévin chantait"
Noam et Louny:" J'ai beaucoup aimé les chants"
Anaëlle: " C'était trop bien , ça m'a permis d'imaginer les traditions
des Indiens"
Selma :" Cette rencontre m'a beaucoup plu, j'ai appris des choses intéressantes
et les chants étaient beaux"
Léa: " C'était super! Surtout quand Kévin répondait aux questions"
Gwen:" Ça ma plu de rencontrer un Indien d'Amérique"
Mister Président "Hugo": "C'était trop cool"

Voilà merci encore pour cette rencontre enrichissante.

Cordialement.
Samira.

 

 

Bonjour,

Voici notre ressenti :
"Nous nous sommes rendu compte en rencontrant Kevin qu'il y avait plus de 500 tribus
et que nos animations étaient très clichés !
Les chants nous ont plongé au cœur d’une tribu Amérindienne.
Et surtout les chants ont fait revenir le soleil.
Cette rencontre était très enrichissante humainement.
Merci pour cette rencontre."

Cordialement.
L'équipe d'animation.
 
 
Les enfants ont présenté des danses country à Kevin
Là, il les filme !!!
 
 
Manu, Cécile, Samira, Kevin et Anne
 
REPORTAGE PATRICIA
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site