"

8ème Prayers day à Brûlon

Kévin va nous traduire son histoire à l’aide de ces cerceaux. Il vous montrera différentes formes de la nature, celles qu’on voit dans l’univers, le cheval, le soleil, le serpent et pourquoi pas….mickey mouse.

            

Nous avons toujours honoré des animaux « nobles » comme le bison, le loup ou l’aigle. Beaucoup de personnes veulent s’identifier à eux. C’est ce qui explique que certains blancs s’attribuent des noms factices comme « loup rapide » par exemple, cette part de notre culture a beaucoup été copiée. Il existe pourtant tant d’autres animaux du créateur, chacun avec son particularisme et son intelligence !

La prochaine danse s’appelle la « chicken dance ». On pense tout de suite au poulet de la ferme, mais ce n’est pas tout à fait vrai. Dans les prairies du nord de l’Amérique, les poulets dansent pour les femelles, ils essayent de capter son attention avec leur plus beau plumage. Le danseur fera de même avec vous.

 

Enfin, découverte avec le public de deux danses sociales : « la danse de la chouette » et la « round dance».

KENDALL : Malheureusement, il y a une fin à tout. Je vous remercie d’avoir si bien dansé en espérant que vous vous êtes aussi bien amusés que nous et que vous ayez appris un peu sur les Natives aujourd’hui.

                        

                        

                        

                        

                        

                        

                        

Il n’est pas acquis qu’un prochain Prayer’s day ait lieu dans les années à venir, à Brûlon ou ailleurs. Malheureusement, nous avons pu nous apercevoir ces derniers jours dans la région, que le site ne plaisait pas à tout le monde. Visiblement, les « tipis du bonheur de vivre » dérangent certaines personnes habitées par la mauvaise foi, la malhonnêteté intellectuelle, la bêtise, voire même le racisme. C’est même l’existence du camp qui est menacé. Pour l’instant, nous ne savons quelle sera la direction future que Jean et son équipe prendra, probablement partagé entre la volonté de faire valoir ses droits et la décision de migrer vers des cieux plus sereins. Comme La Tribu Calumet l’a déjà expliqué au travers de ses reportages sur le terrain, la gestion « des tipis » génère du temps, de la sueur, de la passion mais aussi un budget. Il serait parfois tentant de baisser les bras devant l’adversité. Heureusement, l’équipe a néanmoins reçu de nombreux témoignages de soutien, gageons donc qu’avec le temps, Jean s’orientera vers le bon chemin. Nous lui souhaitons de trouver la voie.

REPORTAGE DE  

 

Un grand merci à Patricia

Je te remercie pour ta très belle conférence pleine de spiritualité !

Un grand merci à Jean et à tout son équipe d’organisation qui a su faire de cette fête un moment inoubliable qui restera gravé dans toutes les mémoires !

       


Page suivante 9ème Prayers day
×