"

Les masques Hopis, achetés par une fondation, vont être rendus aux Indiens

Publié le 11/12/2013 à 14H16

Des masques Hopis vendus chez Drouot le 9 décembre 2013 © Joël Saget / AFP

C’est une fondation américaine qui a acheté lundi aux enchères les masques Hopis et Apache San Carlos vendus à Paris. Elle va les rendre à ces peuples amérindiens qui les considèrent comme sacrés.

La fondation Annenberg, basée à Los Angeles, a annoncé dans un communiqué qu’elle avait déboursé 530.000 euros pour acquérir les 21 masques Hopis et 3 masques Apache san Carlos vendus à Drouot.
 
La semaine dernière, l'association de défense des peuples aborigènes Survival International avait tenté d'empêcher la vente de ces masques en assignant en justice la maison d'enchères EVE devant le tribunal de grande instance de Paris. Mais elle avait été déboutée. Samedi, l'ambassade des Etats-Unis à Paris avait demandé en vain à la maison d'enchères EVE de suspendre la vente.
 
La vente s'est déroulée lundi dans une atmosphère active, notamment au téléphone avec un enchérisseur s'exprimant en anglais. Mais rien n'avait filtré sur l'identité de l'acheteur.
 
Un "grand jour" pour les Hopis
Gregory Annenberg Weingarten, vice-président et directeur de la fondation, a souligné qu'"en tant qu'artiste", il a été "frappé par le pouvoir étrange et la beauté de ces objets".
 
"Mais ce sont de véritables objets sacrés pour les Amérindiens. Ils n'appartiennent pas aux maisons d'enchères ni aux collections privées", ajoute-t-il.
 
"Cela m'apporte une grande satisfaction de savoir qu'ils vont retourner  chez eux, chez leurs vrais propriétaires, les Amérindiens", dit-il dans le  communiqué.
 
"C'est un grand jour non seulement pour le peuple Hopi mais pour la communauté internationale dans son ensemble", a déclaré Sam Tenakhongva, un dirigeant culturel des Hopis, cité dans le communiqué de la fondation.
 
Le peuple Hopi de l'Arizona compte environ 18.000 membres. Portés par des danseurs lors de cérémonies religieuses généralement interdites aux blancs, ces masques "Katsinam" sont considérés comme des êtres vivants par les Indiens.

70 autres masques Hopis avaient déjà été vendus chez Drouot pour plus de 900.000 euros en avril dernier.

Source : franceTVinfo

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×