"

La légendaire poursuite des Nez Percés par l’armée - 1877

 

6 juin - 5 octobre 1877

La rédition des Nez Percés sous le commandement de Chef Joseph (Hinmaton-Yalatkit) au début du mois d’octobre 1877 mis fin à une poursuite de plusieurs mois devenue légendaire entre cette tribu et l’armée des Etats Unis.

             

Les Nez Percés vivait paisiblement dans la vallée de Wallowa située dans le nord-est de l’Orégon. Chef Joseph, épris de paix, chercha à vivre en paix avec les colons blancs qui s’intallaient dans le territoire des Nez Percés. Mais bientôt les exigences des Blancs se firent de plus en plus grandes et le gouvernement cédant à la pression des colons revint sur les accords passés avec les Nez Percés.

 

Tout d’abord on proposa à la tribu de lui racheter les terres de la vallée de Wallowa en échange de son transfert dans une réserve mais Chef Joseph s’y refusa catégoriquement. Après de longues semaines de négociations, ce fut finalement l’armée qui envahie la vallée pour déporter de force les Nez Percés. Ceux-ci comprirent qu’ils n’avaient plus d’autre choix que d’accepter les conditions des Blancs et c’est le coeur triste qu’ils prirent le chemin de la déportation. Mais l’histoire ne s’arrêta pas là, sur le chemin de cet exil forcé, quelques guerriers Nez Percés tuèrent plusieurs colons qui leur avaient volé du bétail, la guerre était désormais inévitable et c’est ainsi que débuta cette longue poursuite.

 

Le 6 juin 1877, Chef Joseph et sa tribu quittèrent donc leur terre ancestrale. Tout d’abord, Chef Joseph voulu se diriger vers les Grandes Plaines pour rejoindre les Sioux qui continuaient la lutte contre les Blancs. Une colonne de cavalerie fut lançée à leur poursuite que les Nez Percés mirent en déroute le 17 juin 1877 à la bataille de White Bird Canyon. Plusieur accrochages lui succédèrent et malgrés leur infériorié numérique, les Nez Percés sortirent vainqueur de ces accrochages, Chef Joseph déployant des talents militaires que les Blancs ne soupçonnaient pas.

                      

Le 11 juillet de la même année, une nouvelle bataille eu lieu à Clearwater Creek, les Nez Percés furent contraint de battre en retraite mais pas avant d’avoir infligé de lourde perte à l’armée. C’est alors que Chef Joseph décida de changer de direction, plutôt que de tenter de rejoindre les Grandes Plaines, il décida de se diriger vers le Montana pour rejoindre les Crows tribu amie des Nez Percés et d’ici là peut-être rejoindre les Sioux Hunkpapas de Sitting Bull au Canada où ceux-ci avaient trouvé refuge après la bataille de Little Big Horn. Au début du mois d’Août, la tribu arriva au Montana.

 

Là, Chef Joseph décida de faire une halte afin de permettre à ses guerriers de chasser pour avoir de la nourriture pour leur famille et de trouver du fourrage pour leurs bêtes. A ce moment, deux cents soldats sous les ordres du colonel Gibbon partirent de Fort Shaw pour surprendre les Nez Percés pendant leur halte.


C’est ainsi qu’eu lieu la bataille de la Big Hole, où plus de 80 Nez Percés dont près d’une cinquantaine de femmes et d’enfants furent massacrés par le colonel Gibbon et ses hommes. Mais là encore les Nez Percés réussirent à reprendre leur fuite.

               

Se déplaçant trés rapidement, la tribu tourna alors vers l’ouest et traversa l’Idaho. Le général Howard, à la tête de ses troupes ne se trouvaient alors qu’à une journée de marche derrière les Nez Percés, mais l’arrière garde de ceux-ci ne cessait de harceler l’armée afin de ralentir le plus possible leur avance.

Le 22 août, les touristes effrayés du Parc National de Yellowstone récemment créé, virent passé la tribu à travers le Parc. Le gouvernement donna alors l’ordre à toutes les troupes de la région de traquer la tribu en fuite, mais à chaque fois les Nez Percés réussirent soit à repousser les soldats soit à les éviter. Vers la fin septembre, Chef Joseph fit obliquer sa tribu vers la frontière canadienne, ils franchirent le Missouri et là, commirent l’erreur fatale de faire une nouvelle halte, dans les monts Bear Paw près de la Snake Creek. Ils y furent rattrapé par les hommes du colonel Nelson Miles le 30 septembre, s’engagea alors une bataille de 5 jours durant laquelle le chef Looking Glass, un des plus fidèle lieutenant de Chef Joseph, trouva la mort. Le 5 octobre, le général Howard et son armée arrivèrent à leur tour sur les lieux de la bataille.


Devant l’arrivé de ces nouvelles troupes, les Nez Percés, à bout de force et affamés, comprirent qu’ils leurs seraient désormais impossible de vaincre ou de s’échapper et Chef Joseph demanda à rencontrer le colonel Miles pour signer la rédition de son peuple. De retour auprès des siens, Chef Joseph annonça dans un discours qu’il ne combattrait plus jamais.

                                

Aprés leur rédition et contrairement au accords passé entre Chef Joseph et le colonel Miles, les Nez Percés furent déporté dans le Kansas où un bon nombre d’entre eux mourrurent de maladie. Par la suite, Chef Joseph et quelques uns de ses compagnons furent exilés dans une réserve de Nespelem dans l’etat de Washington où Chef Joseph mourru à l’âge de 64 ans en 1904, le coeur meurtri par le chagrin.


C’est ainsi que s’achève l’histoire de la légendaire poursuite entre les Nez Percés et l’armée des Etats Unis. Pendant près de quatre mois, environ 800 Nez Percés dont près de 200 guerriers, parcoururent environ 1700 km à travers les Etats Unis franchissant de nombreux obstacles naturels et luttant contre des milliers de soldats, pour finalement être battu à une soixante de km de leur salut : la frontière canadienne.


Voici un très bel hommage à Chief Joseph

Q'Orianka Kilcher

 

Page suivante Wounded knee 1890

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×