"

5. Native Americans

 

                                             

                                                   Paiute

                      

Apparentés aux Shoshones,De petites bandes nomades de cueilleurs, parfois limitées à une famille, peuplaient les terres inhospitalières de façon très clairsemée.
En été, elles se nourrissaient de graines, de racines, de baies, de fruits de cactus, de pignons, mais aussi de fourmis, de sauterelles, de serpents, de lézards et de rongeurs (en particulier lapins et souris) ainsi que, de façon occasionnelle de cerfs.Elles ne consommaient pas de coyotes, car elles leur prêtaient des pouvoirs surnaturels.

             

En hiver, il y avait peu d'aliments disponibles; on vivait alors sur les stocks constitués pendant l'été et la famine menaçait sans cesse.
Les périodes d'abondance comme celles de dénuement étaient traditionnellement des occasions de se regrouper en bandes plus importantes, le plus souvent composées de personnes unies par des liens de parenté bilatérale.

La direction de la communauté était assurée par des aînés jouissant d'un certain prestige et qui étaient généralement de sexe masculin.

                          

Les rares frictions entre bandes avaient pour origine des accusations de sorcellerie ou des rivalités amoureuses. Il n'y avait guère de religion formelle. On pouvait voir les esprits dans des rêves ou des visions; les Indiens croyaient que leur concours pouvait conférer non seulement le pouvoir de guérir, mais aussi de faire bonne chasse. Cette tribu d'indiens vivait en Orégon.En 1868,les Paiutes du nord sont vaincus par le Général Crook.

         

Dans les années 1930,ils maintenaient encore en partie leur ancien mode de vie.N'ayant jamais signé de traité,ils se sont vu reconnaître un statut juridique en 1980,ce qui leur permet de traiter avec le gouvernement fédéral et d'avoir la possibilité de racheter des terres.

                  

                                         Les Osages

 

                  

La plus importante tribu est la section Dhegiha de la branche linguistique siouane.La tribu était à l'origine divisée en deux groupes,les Great Osages et les Little Osages,vivant dans la région du centre de l'actuel état du Missouri.

Ils s'abritaient tantôt sous des tentes de peaux (pour la chasse au bison et au cerf),tantôt dans des maisons de terre (village centrée autour de l'agriculture et de la cueillette).

                        

Au cours du XIXème siècle,les Osages ne cessent de guerroyer contre plusieurs tribus des hautes plaines,principalement les Kiowas et les Comanches sur les territoires desquels ils chassaient le bison.
En 1780,la population Osage fut estimée à 6200 personnes.

Aujourd'hui,cette population est très éparpillée mais une partie vit toutefois dans la réserve Osage d'Oklahoma.

                         

                                        Les Kiowas

 

                              

Il s'agit d'une tribu appartenant à la famille linguistique tanoane proches des Pueblos du nord,tels les San Idéfonsos et les Santa claras avec lesquels ils développèrent d'important échange commerciaux.Selon la tradition,les Kiowas vécurent aux environs des sources du Missouri mais se déplacèrent vers la région des Black Hills d'où ils furent chassés par les Lakotas au cours du XVIIIème siècle.

Ils s'établirent finalement sur les rives de l'Arkansas où ils conclurent la paix avec les Comanches.
En 1780,leur population était de 2000 personnes.

                    

Les Kiowas se virent attribuer une réserve dans le sud-ouest de l'Oklahoma en 1868 où ils vivent actuellement avec les Comanches et les Kiowas-Apaches.
LES KIOWAS-APACHES

Petite tribu de langue athapasque longtemps liée aux Kiowas avec lesquels elle occupait une place déterminée dans le cercle du campement.Elle fut considérée comme une remarquable exemple de tribu intégrée à l'organisation sociale d'une autre tribu de langue et d'origine fondamentalement différente.
En 1780,la population Kiowa-Apache était de 300 personnes.

                      

Ils furent placées en 1868 dans une réserve du sud-ouest de l'Oklahoma avec les Kiowas et les Comanches.

                                          Les Crows

                             

Les Crows (les corbeaux) appartiennent à la branche linguistique siouane.Ils sont proches des Hidastas,desquels ils se séparèrent.Il y a plusieurs centaine d'année pour s'établir plus ou moins fixement dans la région de la Yellowstone River et du Missouri.

La tribu se scinda en deux groupes principaux,les Crows des plaines et les Crows des montagnes.Ce dernier se dirigeant progressivement vers le sud et de de l'ouest en direction du Wyoming.

                      

Ils étaient eux aussi des chasseurs de bison.Ces indiens étaient habituellement pacifiques envers l'homme blanc.Les Crows étaient 4000 mais sans doute ce chiffre est il sous estimé.

Traditionnellement en guerre contre leurs voisins Sioux,Blackfoot,Cheyennes et Arapaho,ils se rangèrent du côté des Blancs au XIXème siècle,servant d'éclaireurs à l'armée américaine.

                         

           Ils vivent aujourd'hui dans une réserve du Montana.

                                           Les Cree

                                Chief Little Bear

Les Cree sont un ensemble de groupes d'indiens apparentés vivant au Canada (surtout) et aux Etats-Unis.
Les Cree ne constituent pas une tribu à proprement parler.Il s'agit en réalité d'une vaste aire,qui prend en écharpe l'aire subarctique canadienne,du Labrador aux Rocheuses,avec une incursion dans les Plaines septentrionales,au sein de laquelle la langue est commune.

 

On distingue quatre sous-groupe,selon à la fois les variations dialectales et la répartition territoriale:les Cree de la baie James (Québec),dont les caractéristiques sociales et culturelles sont très proches de celles des Montagnais et des Naskapi avec lesquels ils s'intermariaient;les Cree des marais (Swampy Cree) qui occupent les régions côtières de la baie d'Hudson (Ontario,Manitoba);les Cree des forêts (Manitoba,Saskatchewan) et enfin les Cree des plaines (Alberta, et Montana).
A l'exclusion de ces derniers,qui adoptèrent à l'instar des autres groupes d'indiens des plaines un mode de vie fondé sur la chasse équestre au bison,les Cree du subarctique vivaient de chasse (élan,castor,gibier aquatique) et de pêche lacustre.

L'organisation sociale des Cree reposait sur une alternance saisonnière.L'été,les groupes se rassemblaient afin de s'adonner à des rituels collectifs et de renouer leurs alliances matimoniales,tandis que l'hiver ils se dispersaient à travers leurs immenses territoires pour mieux en exploiter les ressources.
Le Cree est une langue algonquine (ou algonqienne comme on dit au Québec) proche de l'ojibwa.Ces deux langues sont les deux seules langues indiennes canadiennes qui aient quelque chance de survivre.

                         

Très tôt,les Cree se sont engagés dans le commerce que leur proposaient les blancs:fourrures contre objets métalliques (couteaux,haches,casseroles,fusils).On pense que les Cree des plaines ont profité de la supériorité que leur conféraient les armes à feu acquises auprès des Anglais et de leur alliance avec les Assiniboine pour s'installer dans les plaines.Leur économie traditionnelle,comme celle des autres indiens,a été progressivement laminée.

                     

La population des Cree est de 4000 personnes en 1885.
Leur réserve se trouve au Canada et au U.S.A. (Montana).

                                         Les Creeks

                               chef des creeks  William McIntosh

Les Creeks de langue Muskagee vivaient dans une partie des Virginies jusqu'à la Louisiane,une des régions les plus fertiles au monde où l'agriculture est monnaie courante et complétée par la chasse et la pêche.Ils étaient agiculteurs sédentaires,mais à la différence de leurs homologues du nord-est,ils pouvaient faire deux récoltes par an (maïs,curcubitacées,tornesol).Ils disposent en abondance d'une infinie variété de plantes médicinales et cultivent du tabac qu'ils fument,qu'ils exaltent lors de rituels de conjuration,et dont ils se frottent le corps pour se soigner.

Manawa Chef Creek
Les Creeks passent l'été dans des longues maisons rectangulaires à pignons,crépie avec de la glaise,et l'hiver dans des huttes coniques à demi souterraines.
Ils étaient une des cinq nations (Cherokees,Choctaws,Chickasaws et Seminoles) dites civilisées et avaient un rapport d'ami avec les Européens.Mais lorsque les colonies Anglaises s'émancipèrent,les blancs commencèrent à envahir les territoires indiens.Vers 1810,les cinq nations firent la guerre pour son propre compte et furent anéanties.
William Mc Intosh,chef des Creeks,fut mis à mort en 1825 par son propre peuple pour avoir cédé sans son consentement des terres aux Etats-Unis.

               

Après toutes ces guerres contre les colons et après de lourdes pertes,les Creeks se retirèrent sans se rendre,au nord de la Floride,où vivent encore leurs descendants.

le 12 février 1825, McIntosh et d'autres chefs ont signé le Trait d'Indian Springs qui instituait l'abandon de la plupart des terres Creek restantes à la Géorgie.


                                      Les Chippewa

          

Les Chippewa aussi appelé Ojiwa sont un ensemble de groupes d'indiens répartis entre le Canada et les Etats-unis.

 

Les Chippewa ne constituent pas une tribu mais un vaste ensemble de groupes parlant une même langue.Leurs territoires s'étendent sur deux grandes zones,la forêt subarctique à l'est et au nord du lac Supérieur,et,à l'ouest,la zone de contact entre la forêt et les plaines (Minnesota,Michigan,Montana,Dakota du Nord,Ontario,Manitoba).
Leur subsistance dépendait de la chasse (élan,castor,gibier aquatique) et de la pêche.

                 

Du nord au sud,cette base économique s'enrichissait de l'exploitation d'un milieu naturel plus diversifié (collecte du riz sauvage et de la sève d'érable pour la fabrication du sucre).
L'organisation sociale des groupes méridionaux était fondée sur un système de clans.La vie rituelle était aussi diversifiée.Au sud,elle s'articulait pour l'essentiel autour du midewiwin,la'grande confrérie médicinale'.Au nord prévalaient surtout des pratiques chamaniques,notamment celle de' la tente tremblante'.En revanche,dans toute l'aire Chippewa,il y avait un rite de passage entre l'enfance et l'adolescence,qui suivait la norme,classique en Amérique du nord,de l'isolement et du jeûne
.

La langue Ojibwa, qui se maintient et qui est avec le Cree l'une des deux langues indiennes ayant une réelle chance de survie au Canada,appartient à la famille algonquine.
Les Chippewa méridionaux jouèrent un rôle charnière dans l'histoire régionale.

Pris entre deux feux,les Iroquois à l'est et les Sioux à l'ouest,ils firent la guerre aux uns et aux autres,ce qui ne les empêcha pas de s'intermarrier massivement avec les seconds.

                           

La position stratégique qu'ils occupaient autour des Grands Lacs en fit également des interlocuteurs privilégiés des Français,avec lesquels ils s'allièrent durablement.Dans la guerre de l'indépendance américaine,ils prirent le parti anglais.Ils participèrent aux révoltes de Pontiac et de Tecumseh.Du côté américain,leur confinement dans les réserves débuta dès la première moitié du XIXème siècle.

                         

 

                                                       Lumbee

                       

Les 40 000 membres de la tribu Lumbee résident principalement dans les contés de Roeson,de Hoke et de l'Ecosse.La tribu de Lumbee est la plus grande tribu en Caroline du Nord et la plus grande tribu de l'est du fleuve du Mississippi.
La prise du nom Lumbee vient du fleuve du même nom qui enroule sa voie par le conté de Robeson,Pembroke.La Caroline du Nord est le centre économique,culturel et politique de la tribu.
Les ancêtres du Lumbee étaient principalement Cheraw et indiens Siouan-parlants reliés qui ont vécu dans le secteur de ce qui est maintenant le conté de Robeson vers les années 1700.
Les personnes de Lumbee ont été identifiés par l'état de Caroline du Nord comme tribu en 1885 et ont en même temps établi un système scolaire séparé que les membres tribals bénéficiaient.
En 1887,l'état a fondé une école de formation indienne américaine pour le Lumbee.Cet établissement s'est développé dans une université qui aujourd'hui a environ 3000 inscrits est connue comme université de la Caroline du Nord.Bien que reconnu par l'état de la Caroline du Nord et reconnu en tant qu'indiens américains par le mouvement fédéral,le Lumbee sont exclus de la plupart des services fournis par le bureau des affaires indiennes.En raison du statut comme état,le Lumbee reçoivent des services et de l'aide fédéraux du département du travail,du bureau de l'éducation indienne et de l'administration pour les Américains indigènes.

Cependant,le congrés de l'état uni en 1956 a passé la loi de Lumbee qui a officiellement identifié les indiens américains indigènes de Robeson en tant qu'indiens de Lumbee de la Caroline du Nord mais a refusé à la tribu le plein statut d'une tribu indienne fédéralement identifié.
Cette loi à rendu à la longue le Lumbee inéligible pour les services d'aide financière et du programme administré par le bureau des affaires indiennes ainsi que l'aide et les services aux indiens.
Actuellemen l'identification fédérale pour la tribu est recherché par la législation fédérale.

                                            Iroquois

                                 

Iroquois est un nom historiquement donné à un ensemble de peuples indiens des Etats-Unis et du Canada occupant les rives des lacs Erié,Huron,Ontario et du fleuve St Laurent.Ils étaient organisés en une ligue de cinq,puis de six nations (Mohawk,Oneida,Onondaga,Cayuga,Seneca puis Tuscarora)en 1570 pour mettre fin aux conflits intertribaux et assurer une défense commune,notamment contre les Hurons et leurs alliés français.Leurs langue appartiennent à la famille iroquoienne.
Au XVIIème siècle,les iroquois habitaient tous des longues habitations (7 mètres de long et 5 mètres de haut).Elles étaient faites de perches recouvertes d'écorce d'orme.

 

Les iroquois étaient un peuple d'agriculteurs,qui s'alimentaient surtout du produit des vastes champs qui entouraient leurs villages.Les semailles et le travail de la terre étaient la responsabilité des femmes,mais les hommes aidaient à la récoltes (le maïs,le haricot et la courge).Les produits du jardin donnaient aux iroquois un régime équilibré,mais ils ne négligeaient pas pour autant les aliments fournis par la nature.Le poisson occupait une place importante dans leur alimentation.Les Iroquois mangeaient des oiseaux sauvages et se nourrissaient également de la viande du cerf et de l'ours.
Avant de pouvoir se procurer des vêtements européens,les iroquois se vêtirent de cuir et de fourrures grâce à la chasse,même s'ils mangeaient surtout les végétaux cultivés par les femmes de leurs familles.
Si la civilisation iroquoise était d'un niveau très élevé,elle s'accompagnait d'une incroyable férocité et d'un goût prononcé de la torture qui s'exerçaient aussi bien à l'encontre de leurs voisins indiens que des premiers colons européens.

Les premiers contacts entre iroquois et français furent violent.Le conflit entre les iroquois et leurs voisins du nord ne s'intensifia qu'après 1635.Les iroquois étaient devenus dépendants de la vente des fourrures,et le castor avait presque disparu de leur propre pays.Les mohawks réagirent et tendirent des embuscades aux canots hurons chargés de fourrures à échanger avec les français.

                       

En 1649,une armée d'iroquois (un millier de guerrier) parcoura le sud de l'Ontario pendant l'hiver.En mars elle envahit le pays huron et détruisit les villages.La féroce bataille dura jusqu'à la nuit.Les iroquois jugèrent s'être assez battus et retournèrent dans leur pays.Les hurons étaient déjà démoralisés par une baisse de leur population (épidémies de maladie européennes).

Ils abandonnèrent leurs villages à l'été 1649 et un grand nombre moururent de faim l'hiver suivant.Les survivants cherchèrent refuge chez leur ancien ennemi iroquois.De fait beaucoup d'iroquois d'aujourd'hui ont sans aucun doute des ancêtres hurons et la culture iroquoise a probablement incorporé des éléments hurons.
En 1653,les iroquois négocierent la paix avec les français.Celle-ci dura cinq ans.Au cours des cinquante années suivantes,périodes de guerre se succèdent entre la nouvelle France et la confédération iroquoise.Il était courant qu'une ou deux nations soient en guerre,tandis que le reste de la confédération était en paix avec les français.

             

Les missionnaires convainquirent certains iroquois pendant les périodes de paix au christianisme.Ces convertis combattaient au sein des forces françaises qui allaient envahir le pays iroquois à la fin du XVIIème siècle.
Ils jouèrent aussi un rôle stratégique très importante dans la conquête européenne de l'Amérique,en étant le plus souvent des alliés de l'Angleterre contre la France et ses divers soutiens indiens (huron,albénaquis....)

                 
                                MIC-MAC ou (MikMaq)
                               

Autrefois nommés Souriquois

15,000 Micmacs dans les Maritimes

Langue algonquine

Vivent de la pêche au saumon, la chasse, la trappe et cueillette de fruits

Logement d’autrefois étaient des wigwams

L’art : capteurs de rêves

Art : sculpture de pierre à savon

Les Micmacs étaient des nomades.

 

 Voici un Site sur les Mi'Kmaq http://www.muiniskw.org/

                       

 

Page suivante 6. Native Americans
×